Le guide de votre bien-être à domicile

Cuit vapeur

Le cuit vapeur en bambou

cuisson vapeur

© Jacob VanHouten - iStockphoto

Symboles de la cuisine asiatique, les petits paniers en bambou sont les modèles les plus basiques de cuit vapeur. Ils ne sont pas pour autant les moins efficaces.
  1. Le cuit vapeur en bambou, joli et efficace
  2. Le cuit vapeur en bambou, quelques précautions d’usage
  3. Cuit vapeur d’autocuiseur, inspiré des paniers en bambous

Le cuit vapeur en bambou, joli et efficace

Avant tout, le cuit vapeur asiatique en bambou est facile à utiliser, très peu onéreux et on le trouve sans difficultés dans de nombreuses boutiques. Il suffit d’être équipé d’une casserole au diamètre correspondant à celui des paniers et d’y faire bouillir de l’eau dedans en plaçant les paniers dessus. On peut y faire cuire des légumes comme du chou chinois, des carottes, des navets… mais aussi des petites bouchées au porc ou à la crevette. C’est également très pratique pour réchauffer des pâtes fraîches ou du riz. Dans une cuisine, ces petits paniers avec leur joli couvercle ont une dimension décorative et exotique supplémentaire qui vous les fera peut-être préférer aux lourdes casseroles métalliques.

Le cuit vapeur en bambou, quelques précautions d’usage

Ce type d’ustensile ne passe pas au lave-vaisselle et il est parfois difficile de nettoyer les aliments qui collent sur le bambou. Néanmoins, un peu d’eau, une brosse et de l’huile de coude arrivent souvent à bout des morceaux de choux ou de pâte qui restent accrochés au cuit vapeur. Malheureusement la contenance de cette version de l’appareil est quelque peu limitée Attention, si vous utilisez du gaz que les flammes ne viennent pas lécher le bambou et mettre le feu à l’ustensile.

Cuit vapeur d’autocuiseur, inspiré des paniers en bambous

Restons en Asie pour se pencher sur un autre ustensile de cuisson vapeur indispensable à la grande majorité des recettes de la cuisine chinoise ou vietnamienne entre autres. Quand les étudiants chinois viennent en Europe pour les études, ils emportent toujours dans leur bagage leur propre autocuiseur à riz. C’est le seul mode de cuisson qu’ils apprécient pour leurs repas quotidiens. Si le riz cuit dans l’eau, l’appareil dispose généralement d’un petit panier percé dans lequel on peut déposer quelques légumes pour profiter de la vapeur et rentabiliser au maximum la cuisson du riz. Mettez par exemple des rondelles de courgette ou des morceaux de champignon pendant que vous laissez cuire votre riz, vous retrouverez des légumes fondants qui auront gardé vitamines et nutriments.